Vous êtes ici : et-demain-en-classe.org > Section profs > Fiches de leçons >

fiche n° 3.2.2. - Transformer des données chiffrées (en carte + graphiques) pour qu'elles soient plus représentatives

Eveil de sens
Découverte
Variations
Synthèse
Différenciation

Remarques

Compétences

Matériel

C'est intéressant d'aborder la notion de graphique pour représenter des nombres qui nous touchent mais qu'on ne peut apréhender car ils sont trop grands !

relationnelle - faire preuve d'autonomie

Des feuilles blanches, quadrillées, ...

Des couleurs...

Des données chiffrées

mathématique  - énoncer les variables et les invariants d'un graphique - prendre conscience de la droite graduée - choisir l'unité appropriée

Introduction Cette activité proposée a été mise sur pied (avec les enfants) à partir du vécu dramatique des victimes du tsunami du 26 décembre 2004, mais il est bien entendu que n'importe quelle situation qui met en jeu des grands nombres d'éléments sensibles pour les enfants peut être vécue de la même manière.

Activité

Démarches mises en oeuvre

Différentes étapes de l'activité adoptant une stratégie socioconstructiviste

1. Nous voulons représenter le nombre de victimes du tsunami pour que notre panneau d'exposition d'information soit directement lisible par les plus petits. Comment pourrait-on faire ?

J'invite chaque enfant à imaginer un "système" seul dans son cahier d'activité. Après quelques minutes, les premiers problèmes se soulèvent. Je propose à toute la classe d'être attentif et que chacun puisse exprimer ses difficultés ou ses trouvailles. Exemples

"J'ai dessiné des petits bonshommes mais ça commence à devenir long, pour la Birmanie je devais en dessiner 59 mais maintenant pour le Sri Lanka, je dois dessiner 30 680 personnes."

"J'ai fait une ligne, comme une règle et je trace des bâtons de la bonne mesure"

"J'essaie de faire un graphique circulaire comme pour nos résultats des tests mais je n'arrive pas à calculer les %"

J'organise les nterventions en leur demandant d'essayer de définir les différents types de 'représentation" et j'organise le tableau en fonction de leurs interventions

Graphique en dessin
Graphique en "bâtons"
Graphique circulaire

Les données nombres sont représentées par des points, des carrés, des bonshommes

Tous les éléments doivent être de la même taille

Les données (nombres) sont représentées par des bâtons dont la taille est définie par un axe vertical gradué de référence

Les données nombres ne sont pas représentées. Il faut les transformer en pourcentage puis en degrés.

Différentes couleurs peuvent représenter les données "pays"

Les bâtons de chaque "pays" se juxtaposent sur un axe horizontal

Chaque pays est colorié d'une autre couleur.

silhouette du graphique

silhouette du graphique

silhouette du graphique

1. la motivation à l'apprentissage par la conscientisation des représentations personnelles et attentes de chacun par rapport au savoir

2. Chaque enfant choisit son type de graphique et se lance dans sa réalisation. A nouveau après une petite dizaine de minutes presque tous sont arrêtés par des problèmes. A nouveau, je demande l'attention de tous et leur demande d'exprime leurs difficultés. Après chaque difficulté énoncée, je propose à quelqu'un de redire ce qu'il vient d'entendre pour que celui qui s'est exprimé se rende compte de la précision de son propre message. Si celui-ci a été bien compris, j'invite ceux qui peuvent aider à résoudre le problème de proposer des démarches possibles. Je note les démarches au tableau

On choisit une unité de départ puis on la reproduit autant de fois que nécessaire

Il faut d'abord tracer l'axe vertical et calculer l'unité de graduation en fonction du maximum à inscrire

On a des problèmes quand les nombres à inscrire sont trop différents (par exemple représenter 24 et aussi 109 000 sur le même graphique)

Il faut d'abord additionner toutes le s données pour connaître les 100 %.

Il faut utiliser une règle de trois pour transformer les nombres en pourcentages puis en degrés en sachant que la somme = 100 % = 360°

Ainsi, de problème en solution(s), nous en arrivons à compléter le tableau avec des démarches. Je relance alors encore chaque enfant à son travail. Je passe alors près de chaque enfant. Quand j'observe qu'il rencontre une difficulté, je lui propose d'exprimer son problème, de retrouver dans le tableau la proposition de solution et de me la redire avec ses mots. Puis d'appliquer ce qu'il vient de dire. Je l'observe afin de détecter d'éventuelles difficultés dont il n'aurait pas conscience et l'aide encore si nécessaire (mais rarement nécessaire). Si un enfant rencontre une difficulté d'un autre type (par exemple tracer un angle), je lui donne la solution dans l'immédiat mais lui propose d'inscrire dans son plan de travail de demander à l'avenir une activité sur ce sujet et moi-même je note ce sujet sur le tableau des propositions d'activité.

2. l'apprentissage par la mise en place de savoir-être et savoir-faire et la confrontation des démarches

3. Quand chaque enfant a fini, ou a bien avancé dans son graphique, je leur propose de présenter à la classe et de commenter leur travail.

3. L'intégration des savoirs par l'expression

4. A la fin de l'activité, j'invite chaque enfant à rédiger une petite synthèse du type "je trouve que les graphiques sont utiles - inutiles car ..............................." . Ils peuvent lire leur synthèse à la classes'ils le désirent. je m'informe de ce qu'ils ont écrit.

4. L'évaluation de l'activité

Prolongements possibles - Lire des graphiques - écrire une synthèse sur "comment tracer un graphique - comment lire un graphique"

- mise à jour le 10 janvier 2005 -
- Toutes les pages de ce site sont reproductibles avec mention des références - Merci - Michèle Visart