Vous êtes ici : et-demain-en-classe.org > Section profs > Fiches de leçons >

fiche n° 312 - Réaliser des panneaux

Eveil de sens
Découverte
Variations
Synthèse
Différenciation

Remarques

Compétences

Matériel

Profitons de cette activité pour donner le ton de la classe à gestion participative en douceur mais sans détour dès la rentrée des classes

Travailler en groupe - exprimer son opinion - écouter l'autre - éviter de répéter

Feuilles de récupération - grandes feuilles affiches - grandes lattes - outils de référence orthographique - crayons - gomme - gros marqueurs -

Assurer la lisibilité de la mise en page - prendre conscience de l'importance du soin, de l'orthographe et du "beau" - lire - écrire - mesurer

Introduction

 Il existe une infinité d'activités permettant la réalisation de panneaux à afficher en classe : synthèse d'une activité, mise en forme d'une recherche documentaire, affichage d'une règle de vie de la classe, ...

Je choisis de proposer ici l'activité que je donne dès le jour de la rentrée des classes. Cela me permet de donner le ton de la classe à gestion participative en douceur mais sans détour. Les élèves plein d'entrain et de bonne volonté en ce jour de rentrée, prêts à toutes les nouveautés puisque accueillis par un nouvel enseignant, participent activement à la démarche proposée sans encore (se) poser de questions. De plus, comme ce premier jour, j'ai l'habitude d'accueillir les parents en même temps que les enfants en classe, cela facilite, plus tard lors de la première rencontre organisée - école-parents - l'échange à propos des démarches vécues par les enfants en classe.

Activité

Différentes étapes de l'activité adoptant une stratégie socioconstructiviste

A la rentrée des classes, j'essaie d'instaurer dès les premiers instants un climat de relation vraie. Tout d'abord, j'explique aux élèves que j'ai envie de les connaître ou de les connaître mieux. Pour cela je leur propose de répondre à un questionnaire. Chacun est libre de répondre ou de ne pas répondre à chacune des questions. Quand ils ne veulent pas répondre, ils le signalent en traçant une croix en face du numéro de la question. Exemples de questions que je leur pose :

  • Comment t'appelles-tu ?
  • As-tu des frères et des soeurs ? Combien ?
  • Vis-tu avec papa, avec maman, avec les deux ou aucun des deux ?
  • Quelles sont tes activités préférées à l'école ?
  • Quelles sont tes activités préférées à la maison ?
  • Quels sont tes hobbys ou activités hebdomadaires ?
  • Que détestes-tu le plus à l'école ?
  • Que détestes-tu le plus à la maison ?
  • Quel est le moment de la journée que tu préfères et pourquoi ?
  • Qui admires-tu le plus au monde ?
  • De quoi as-tu le plus peur ?

Ensuite, je leur demande de m'écrire ce qu'est pour eux "la classe idéale", "le prof idéal" , "l'élève idéal" et enfin LA règle de vie qui leur paraît la plus importante à respecter en classe. (Ceci afin que dans la suite de l'activité chacun ait l'occasion d'exprimer une idée qui lui est propre)

A la fin du questionnaire, à leur tour, chacun a la possibilité de me poser une question (tout en leur rappelant que, comme eux, j'ai le droit de répondre ou de ne pas répondre). La plupart des enfants reproduisent les questions que j'avais moi-même posées. Mais il arrive que quelques uns soient plus indiscrets ou au contraire très matures. A chacune de leurs questions, je réponds en toute franchise sans m'étendre sur les pourquois et les comments. Le but de cette réciprocité n'est pas de leur dévoiler toute ma vie mais plutôt de leur transmettre un message de désir d'une relation vraie.

En ce qui concerne le questionnaire, les enfants sont souvent désireux que je ne partage pas avec d'autres leurs confidences. Ainsi, nous ne "corrigeons" pas oralement les premières questions. Par contre, spontanément, ils discutent sur les critères qu'ils ont définis pour être une bonne classe, un bon prof, un bon élève et les règles de vie à mettre en place en classe. Nous poursuivrons l'activité en réalisant un panneau que nous afficherons sur un mur de la classe avec les définitions de chacun.

présentation de l'activité motivant la réalisation de panneaux

L'objectif de la réalisation des panneaux étant annoncé, je demande aux enfants quelles démarches il faudrait mettre en place pour que l'on se souvienne des attentes de chacun. Les enfants proposent souvent de prendre des notes. Je propose alors dans la classe quatre affiches (de récupération) sur lesquelles chacun pourra inscire ses idées en vrac - seules limitations

* écrire une idée nouvelle (s'informer de ce que les autres ont écrit avant en lisant)

* respecter le thème de chaque panneau : 1. un bon prof - 2. un bon élève - 3. une bonne classe - 4. une règle de vie

J'observe et je détecte déjà les enfants plus timides (que j'encadre) - les plus volubiles - ceux qui travaillent à plusieurs, ceux qui travaillent seuls, ceux qui mènent, ceux qui suivent (que je prends à part quelques minutes pour leur demander leur point de vue), ceux qui écrivent spontanément, ceux qui font attention à l'orthographe, ceux qui ...... sans jugement, en sachant que cela fait partie de leur personnalité, qu'il me faudra le respecter tout en les aidant à dépasser les limites dans lesquelles ils s'enferment - parfois !

La classe est alors partagée en quatre groupes qui reçoivent chacun la responsabilité de réaliser un panneau : le prof idéal - l'élève idéal - le local classe idéal - les règles de vie. Chaque groupe reçoit un panneau découpé dans un rouleau de papier à tapisser (récupération gratuite pas de gaspillage, pas de stress parce que les panneaux sont rarement réussis du premier coup) et travaillent librement pendant une petite demi-heure.

1. la motivation à l'apprentissage par la conscientisation des représentations personnelles et attentes de chacun par rapport au savoir

Les différents panneaux sont affichés devant tous les élèves et soumis à la critique du groupe. Tout de suite, je propose une manière de formuler ses critiques :

* j'aime - j'apprécie cette manière de.... (utiliser des couleurs, tracer des lignes, utiliser des graphies différentes)

* je n'aime pas cette manière de ..... (écrire trop petit, faire des fautes, faire des taches,...) et je propose comme solution.... (faire des lignes pour orienter la taille de l'écriture, corriger les fautes avant de faire le panneau, travailler un à la fois pour ne pas faire des taches,...)

Et je veille à ce que chaque critique soit correctement formulée. Souvent, spontanément, l'enfant ne respecte pas cette consigne. J'écoute ce qu'il veut dire puis soit je reformule moi-même la critique soit je demande au groupe de la reformuler soit je demande à l'enfant lui-même de la reformuler (solutions proposées dans l'ordre croissant de la difficulté pour l'enfant)

Quand toutes les critiques ont été formulées, nous faisons un petit récapitulatif des solutions proposées (les critiques positives + les différentes solutions aux critiques négatives). Je demande au groupe s'il désire recommencer les panneaux (c'est toujours oui) puis nous choisissons ensemble les propositions à mettre en oeuvre pour la réalisation des nouveaux panneaux, cette fois sur du beau papier (reconnaissance de l'importance du travail effectué)

La classe est partagée en trois fois deux groupes : la première moitié dans chaque groupe se charge de la correction orthographique , la seconde moitié se charge de tracer les lignes qui serviront de support. Dans chaque groupe les enfants travaillent et s'organisent seuls. Ils travaillent au crayon (permettant les erreurs et les corrections sans gaspillage de papier)

Après 10 minutes de travail, j'arrête les activités et rassemble les enfants. Je propose que chacun explique à la classe les problèmes qu'il rencontre et les démarches mises en place pour résoudre ces problèmes (s'ils en ont trouvé). Si le groupe n'a pas trouvé de démarche efficace, nous soumettons le problème à toute la classe et les solutions fusent. Je note au tableau les problèmes récurrents et les problèmes matière (exemple : Comment tracer sur de grandes distances des droites parrallèles ? Faut-il mettre ou non un trait d'union entre le verbe et le sujet ? Nous ne savons pas où vérifier l'accord de ces adjectifs. ....)

Les différents groupes sont renvoyés à leur tâche. Chaque enfant recopie également tous les contenus sur des petites feuilles à placer par après dans leur farde. Ceci permet le travail de un ou deux enfants sur le panneau - calmement - pendant que les autres gardent des traces de l'activité et peuvent faire preuve de créativité librement dans leur productions personnelles - satisfaction de ceux qui auraient éventuellement émis des idées non retenues par le groupe mais importantes pour eux-même

2. l'apprentissage par la mise en place de savoir-être et savoir-faire et la confrontation des démarches

Quand les panneaux sont achevés, ils sont à nouveau soumis à l'évaluation collective. Je propose à chacun d'exprimer spontanément les progrès réalisés. (on peut reprendre les premiers panneaux et comparer si nécessaire).

Pour mettre en place l'évaluation plus objective, je reprends les critères notés au tableau en début d'activité et les panneaux sont soumis à la critique du groupe en fonction de chacun de ces critères. Ces critères seront recopiés par un enfant sur un panneau (mémoire) et mis en attente d'une activité de structuration sur "réaliser une affiche".

3. L'intégration des savoirs par l'expression

Je demande aux enfants s'ils sont satisfaits de leurs nouveaux panneaux et si nous pouvons les afficher ?

Puis je leur demande s'ils ont rencontré des difficultés lors de cette activité : difficulté d'ordre social, compétences ou savoirs.....

Je demande au groupe-classe quelles activités nous pourrions prévoir à l'avenir afin de ne plus rencontrer les difficultés d'aujourd'hui. Je note ces activités proposées en face des problèmes notés au tableau précédemment.

Je ne me suis pas senti(e) à l'aide dans le travail.

Définir des règles de conduite dans un travail de groupe sans adulte

Comment tracer sur de grandes distances des droites parrallèles ?

Tracer des droites

Faut-il mettre ou non un trait d'union entre le verbe et le sujet ?

Les phrases questions

Nous ne savons pas où vérifier l'accord de ces adjectifs. ...

L'accord des adjectifs particuliers

Utiliser des outils de référence

4. L'évaluation de l'activité

Prolongements possibles ; Tracer des droites - Les phrases questions - L'accord des adjectifs particuliers - L'utilisation d'une grammaire de référence

- mise à jour le 31 juillet 2006-
- Toutes les pages de ce site sont reproductibles avec mention des références - Merci - Michèle Visart