Vous êtes ici : et-demain-en-classe.org > Section profs > Fiches de leçons

Fiche 231 - Rédiger une marche à suivre pour recouvrir un cahier.

Eveil de sens
Découverte
Variations
Synthèse
Différenciation

Remarques

Compétences

Matériel

 L'important dans la démarche scientifique est que l'enfant sache dire si l'expérimentation a réussi ou a échoué et puisse émettre une hypothèse sur l'échec éventuel.

Emettre des hypothèses

Vérifier par essai-erreur

Persévérer dans l'effort

Structurer et formaliser la démarche

un cahier de brouillon et une feuille A3 par groupe

Introduction

A la rentrée des classes, tous les enfants ont envie de posséder de beaux cahiers, un beau plumier, des belles fardes. Depuis toujours, à l'école, on demande aux parents de recouvrir les cahiers afin de les protéger des différentes manipulations. Dès 10 ans, l'enfant est capable de recouvrir seul ses cahiers et est souvent même demandeur. Profitons de cette motivation pour les baigner une première fois dans une activité à démarche scientifique : chacun a le droit d'essayer, d'évaluer, de réessayer, d'exprimer ses démarches afin d'arriver ensemble à recouvrir un cahier correctement.

Activité

Différentes étapes de l'activité adoptant une stratégie socioconstructiviste

Chaque groupe reçoit une feuille A3 et doit recouvrir un cahier d'un des élèves du groupe (un cahier de format A5 par exemple cahier de brouillon). La feuille A3 est une feuille d'essai, on peut la plier, la découper, la coller. Attention, un seul interdit très important : on ne peut coller la feuille au cahier !

Immédiatement, dans le groupe, les enfants se partagent spontanément leurs expériences et expriment leur manière de procéder. L'adulte se contente de passer près de chacun et d'observer sans rien dire. On peut déjà se rendre compte de comportements que nous pourrons encourager, aider à modifier ou à canaliser pendant le reste de l'année scolaire : il y a ceux qui acceptent avec plaisir les défis, et ceux qui se sentent tout de suite dépassés, ceux qui acceptent l'échec et ceux qui, sûrs d'eux, n'acceptent pas qu'ils se soient trompés, il y a ceux qui parlent avant d'agir et ceux qui agissent, ceux qui hésitent et demandent l'approbation de l'adulte et ceux qui se lancent ....

1. conscientisation des représentations personnelles

Dès qu'un groupe a réussi à recouvrir le cahier, spontanément et fièrement il arrive près de l'adulte pour lui demander son approbation. Profite de cette expérience pour mettre en place un début d' auto-évaluation : "Croyez-vous que vous avez réussi ? Parfaitement ? à moitié ? pas du tout ?" - " Pourquoi pensez-vous que vous avez réussi à moitié ?" " Qu'est-ce que vous pourriez améliorer dans votre démarche ?"

Ceux qui ont réussi sont invités à recouvrir le(s) cahier (s) d'un autre élève du groupe. Les autres sont invités à approter des améliorations à leur technique et reçoivent, si nécessaire, une nouvelle feuille A3.

Quand tous les groupes sont arrivés au bout de leur démarche, une confrontation des techniques se fera librement. C'est-à-dire que chacun pourra, à son tour, exprimer ce qu'il a observé, ce qu'il a corrigé, .... peu importe l'ordre des interventions. Le but de cette étape n'est pas encore de rédiger un mode d'emploi mais plutôt d'aider chacun à mettre en place ce qu'il a acquis en racontant aux autres ses observations.

2. l'apprentissage par la mise en place de savoir-faire et la confrontation des démarches

Ensemble, les enfants sont alors invités à rédiger une marche à suivre. Ensemble, cela peut être tout le groupe classe (si les enfants n'ont pas l'habitude de rédiger) mais cela peut être aussi par petits groupes.

Certains le font par dessins, d'autres écrivent des phrases, enfin il arrive que des enfants proposent de réaliser des photos des étapes successives.

3. L'intégration des savoirs par l'expression

L'adulte demande aux enfants ce qu'ils ont appris pendant cette activité, puis les problèmes qu'ils ont rencontrés. Il note au tableau les activités que l'on pourrait organiser pour résoudre leur(s) problème(s). Enfin, les enfants peuvent s'exprimer sur la manière dont ils ont vécu une activité de ce type. En général ils apprécient :

  • le travail d'équipe
  • le défi lancé
  • le fait de ne pas être pénalisé s'ils se trompent
  • que l'adulte ne soit pas "celui qui sait et qui explique"
  • d'inventer des procédés

4. L'évaluation de l'activité

 Des prolongements possibles : en lecture : associer les différents types de marche à suivre (texte-images) - les temps de conjugaison utilisés pour rédiger le mode d'emploi (indicatif présent, impératif présent, infinitif présent) - remettre en ordre chronologique les différentes étapes de la marche à suivre - Quelles dimensions donner au papier à recouvrir si on veut changer le format du cahier ?

 
- mise à jour le1 janvier 2005 -
- Toutes les pages de ce site sont reproductibles avec mention des références - Merci - Michèle Visart