Tu es ici > et-demain-en-classe.org > Section enfants > Apprendre... Comment ? >

Comment ...Etudier par coeur ?

Remarque : Clique sur l'étape qui te pose problème pour avoir un supplément d'informations.

Matériel : La synthèse que tu dois étudier par coeur

1. Je sais ce que je dois étudier.

2. J'ai envie d'étudier.

3. J'ai lu ma synthèse et j'en comprends tous les mots et toutes les phrases.

4. J'explique avec mes mots à quelqu'un de mon entourage

ET / OU

J'applique ce que j'ai compris dans des exercices (que je demande à un adulte, à mon prof ou que je trouve dans un livre ou sur une fiche) et je corrige les exercices (S'ils sont faux, je reprends au numéro 3 ou je demande un complément d'informations).

5. J'étudie phrase par phrase les définitions de la synthèse (Pour cela je favorise mon type de mémoire)

6. Je demande à quelqu'un de me faire réciter intelligemment.

 

- Toutes les pages de ce site sont reproductibles avec mention des références - Merci - Michèle Visart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que j'ai envie d'étudier ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que tu as bien lu ?

Une information est mal captée si tu lis difficilement ou si tu as été dérangé pendant ta lecture par le téléphone qui sonne, une porte qui claque, quelqu'un qui arrive dans la maison.... L'oubli est lié aux interférences.

Si tu as des difficultés de lecture, demande à quelqu'un de te lire oralement la synthèse ou demande à ton professeur de t'aider à rédiger une synthèse adaptée à tes problèmes de lecture.

Si tu as oublié ce que tu as lu parce que tu as été dérangé par du bruit, choisis un moment plus calme et recommence tout ton travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connais-tu ton type de mémoire ?

Il existe autant de formes de mémoire que d'individus car chacun utilise "ses outils" avec des stratégies différentes. Des recherches ont démontré que le fonctionnement du cerveau évolue chaque jour qui passe. Il se modifie et s'il est correctement stimulé, il s'améliore. C'est pourquoi il faut cultiver sa mémoire avec méthode, inventer des stratégies de mémorisation, fabriquer des représentations concrètes d'idées abstraites.

Cependant, même s'il existe autant de mémoires différentes, on peut classer leur fonctionnement en quatre grandes catégories :

  • Les logiques.

Avoir une mémoire logique, c'est classer dans des tiroirs secrets à l'intérieur de son cerveau toutes les informations que l'on capte : le tiroir grammaire, le tiroir grandeurs, le tiroir lecture,.... Devant tout événement, la mémoire logique cherche l'enchaînement des différents faits ou matières analysées et les liens qui les unissent.

Exemple en géométrie : le classement des quadrilatères

Voici ce que pourrait retenir un enfant qui agit avec une mémoire logique :

- un quadrilatère a quatre côtés

- le trapèze est un quadrilatère qui a au moins deux côtés parallèles.

- le parallélogramme est un trapèze qui a les deux autres côtés parallèles.

- le rectangle est un parallélogramme qui a au moins un angle droit....

Cet enfant a le réflexe de créer chaque définition en la liant à la précédente.

  • Les visuels.

Avoir une mémoire visuelle c'est enregistrer des images. Ceux qui ont une mémoire visuelle se rappellent plus souvent le visage des gens, le paysage d'un lieu, le sujet d'une peinture que leur nom. Il leur arrive quelquefois de se souvenir la mise en page, les titres, les images d'une synthèse étudiée, mais ils ont oublié le contenu qui répondrait à la question posée.

Exemple en géométrie : le classement des quadrilatères

Voici ce que pourrait retenir un enfant qui agit avec une mémoire visuelle :

 

Cet enfant voit les différentes formes. Il peut les dessiner, les reconnaître à leur tracé, à leur couleur (si ce code est utililsé en classe...)

  • Les auditifs.

En règle générale la mémoire auditive est moins exercée que la mémoire visuelle. Elle dépend la qualité du son qui parvient à nos oreilles, à notre capacité à "comprendre instantanément" le son émis. Les musiciens, les acteurs et les danseurs utilisent beaucoup la mémoire auditive.

Exemple en géométrie : le classement des quadrilatères 

Voici ce que pourrait retenir un enfant qui agit avec une mémoire auditive :

- Un trapèze a deux côtés parallèles.

- Un parallélogramme a les côtés parallèles deux à deux.

- Un rectangle a quatre côtés parallèles deux à deux et quatre angles droits.

- Un losange a quatre côtés de même mesure.

Cet enfant a entendu les différentes définitions. A force de les répéter oralement, il les retient sans mettre de liens logiques entre elles.

Remarque : Evidemment personne n'est que visuel ou auditif ou logique. Chacun fait travailler sa mémoire en combinant les trois, mais souvent nous avons un type de mémoire qui sort du lot : celle qui travaille sans que l'on fasse d'effort. A toi de découvrir quelle est ton type de mémoire et de t'entraîner à stimuler les deux autres types.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est bien. Ta motivation est réelle. Tu as probablement une attitude de défi à remporter par rapport à tes apprentissages. Fais attention à une déception possible si, même après avoir étudié, tu obtiens de mauvais résultats...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bof ! Ta motivation est fort négative. Avec le stress, la mémoire, comme dopée, te permettra de restituer même sans comprendre, ce que tu as retenu d'un jour à l'autre mais elle ne te permettra pas d'acquérir vraiment la matière afin de la restituer à long terme. Tu as sans doute une attitude minimaliste par rapport à tes apprentissages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bravo ! La mémoire dépend du degré d'intérêt que nous portons à une information. Etre motivé facilite le souvenir. Si tu comprends l'utilité de l'information, elle sera stockée facilement. C'est pour cela que l'on retient tout ce qui nous passionne sans avoir besoin de l'étudier par coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que veut dire réciter intelligemment ?

Pour réciter intelligemment, il faut pouvoir prouver que tu connais par coeur ta synthèse mais que tu as aussi compris tout ce qu'elle contient. Voici quelques exemples :

  • quelqu'un me pose des questions (qui ne respectent pas l'ordre de la synthèse)
  • je fais des exercices et pour chacun d'eux, je sais réciter la partie de la synthèse que j'applique
  • j'invente de nouveaux exemples
  • j'explique à un copain qui ne comprend pas
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que tu as bien compris l'information ?

C'est capital. Avec la compréhension, tu entres dans le domaine de l'intelligence qui permet de comprendre, d'analyser, de codifier, d'organiser, de gérer, etc...Comme tu vois, cela devient très complexe!

Il n'y a pas dans le cerveau un point précis qui sert de "centre de mémoire" ! La mémoire, c'est un ensemble de régions cérébrales qui travaillent ensemble.

La mémoire est associée au langage, à l'attention, à la concentration, à l'imagination, aux émotions,...

  • Il faut que tu sois affectivement disposé à te concentrer : que tu ne sois ni trop fatigué ni trop nerveux ou trop stressé. Les soucis sont des parasites qui encombrent la tête et prennent toute la place. Comment retenir quelque chose dans ces conditions ?
  • Il faut que tu étudies dans le calme qui favorisera ton pouvoir de concentration.
  • Il faut que tous les mots et toutes les phrases de ta synthèse aient un sens pour toi, il faut que tu les comprennes.
  • Il faut que tu imagines des "trucs" qui te sont tout à fait personnels et qui t'aideront à retenir en fonction de ton type de mémoire.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que tu as corrigé tes exercices ?

Faire des exercices n'est intéressant que si tu prends la peine de les corriger pour évaluer vraiment tes connaissances sur le sujet. Si tu demandes à quelqu'un de te corriger, demande-lui de seulement te souligner tes erreurs, et n'oublie pas de prendre la peine de trouver ce que tu aurais dû mettre pour que l'exercice soit correct.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que tu as bien traité l'information à étudier ?

La mémoire ne fonctionne pas bien sur un élément isolé, elle retient mieux un ensemble organisé et bien visualisé. Exerce-toi à bien "photographier" ce dont tu veux te souvenir.

  • repère la mise en page -- le titre, les sous-titres, les paragraphes...
  • utilise des couleurs pour les définitions, les exemples, les mots difficiles à retenir,...
  • explique avec tes mots, trace des flèches qui représentent les liens qui unissent le titre et les sous-titres, les sous-titres et les paragraphes, les différents paragraphes entr'eux,...

Il faut donner un sens aux informations que tu dois retenir. La répétition "pour faire entrer le clou" ne sert à rien si l'information n'est pas comprise et organisée, visualisée.

 

 

 

 

 

- mise à jour le 1 janvier 2005 -
- Toutes les pages de ce site sont reproductibles avec mention des références - Merci - Michèle Visart